Le colibri
depuis 2022
Série photographique édition

La série de photo du Colibri met en scène un origami miniature d’un modèle de colibri qui a un rapport quasiment 1:1 à ce petit oiseau. Je m’intéresse au détournement entre le médium utilisé et sa temporalité, d’objet usuel destiné à la poubelle, vestiges de ma consommation, à une immortalité potentielle.
Réalisé à partir de ticket de reçu de carte bleue, un objet usage composé de codes et d’informations de ma consommation, qui identifie des lieux que je fréquente ou empreint de mon passage. Ce projet est pour moi une œuvre non-finito tant que les tickets de reçu existeront.
Le colibri ainsi plié est placé à l’intérieur de lieux presque invisible dans l’architecture, à qui saura le dénicher : pourra le récupérer et le garder, le prendre à son tour en photo, ou simplement le laisser. Une fois que le colibri est déposé dans un endroit je garde seulement une trace photographique et l’emplace - ment géographique.
J’intègre la figure du colibri dans nombreux de mes projets, il met en évidence pour moi un raison - nement écologique, il fait écho au mouvement de Pierre Rabhi qui milite pour une société écologique et solidaire, cette théorie de « faire sa part, ensemble » qui relie transition personnelle et transition sociétale.