Impressions internes
(série) 2021
300 x 225 cm
Toile de coton, teinture, rouille, oeillets

Les séries des Impressions internes sont une vision de la peinture contemporaine où la teinture du textile tend vers une composition picturale abstraite. Grâce à la technique de l’imprégnation, elle n’apparaît plus comme un revêtement appliqué sur un support mais plutôt comme l’absorption parfaite ou partielle de la toile en question.
Je joue avec cette condition d’absorption de la couleur en utilisant des techniques comme le shibori qui est une technique de teinture par ligature de l'étoffe. Il s’agit d’obtenir une réserve de la couleur de base et de venir dans un deuxième trempage du textile pour obtenir un motif et de répéter le processus pour arriver au résultat final.
L’utilisation de la rouille à un rôle essentiel dans cette série, médium de la composition de la picturalité, la corrosion du fer va me permettre d’obtenir des empreintes d’objets en métal qui vont laisser une trace lorsqu’ils sont empaquetés dans la toile. Loin de chercher à créer des formes définies, ici le travail de peinture consiste plutôt à les laisser advenir avec des réactions dû à un temps de trempage, de pose, de corrosions ou d’infiltration, et à appliquer les techniques et processus qui permettent leur élaboration.
De plus, dans leurs mises en espaces les Impressions internes, s’adaptent aux lieux où elles sont exposées, en effet elles se présentent comme étant des toiles libres, tantôt elles vont redéfinir un espace, tantôt prendre une forme sculpturale, suivant la méthode d’accrochage que je souhaite présenter.